CCI


Les missions générales :

Les CCI sont des établissements publics, placés sous la tutelle de l’Etat, et qualifiés par la loi de « corps intermédiaires de l’Etat ».
Ils exercent ensemble une fonction de représentation des intérêts de l’industrie, du commerce et des services auprès des pouvoirs publics ou des autorités étrangères.
Ils assurent l’interface entre les différents acteurs concernés et contribuent au développement économique des territoires et au soutien des entreprises et de leurs associations.
Les établissements du réseau remplissent des missions de service public et d’intérêt général.
Les missions spécifiques :

Chaque établissement du réseau peut assurer des missions :

  • d’intérêt général qui lui sont confiées par la loi ou le règlement ;
  • d’appui, d’accompagnement, et de conseil auprès des créateurs, repreneurs d’entreprises et des entreprises ;
  • d’appui et de conseil pour le développement international des entreprises en partenariat avec l’Agence française pour le développement international des entreprises ;
  • en faveur de la formation professionnelle initiale ou continue ;
  • de création et de gestion d’équipements, en particulier portuaires et aéroportuaires ;
  • de nature marchande, confiées par une personne publique ou qui s’avèrent nécessaires aux autres missions ;
  • d’expertise, de consultation, ou d’étude à la demande des pouvoirs publics ou de sa propre initiative.

  • L'ACFCI est l'établissement national fédérateur et animateur des Chambres de Commerce et d'Industrie.
  • Succédant à l'Assemblée Permanente des CCI (APCCI) créée en 1964, l'ACFCI est située à Paris
    • L'Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d'Industrie (ACFCI) est l'établissement national fédérateur et animateur des Chambres de Commerce et d'Industrie.

 

Représenter, défendre, animer..

 

L’ACFCI est composé des présidents des CCIR, CCIT, CCI départementales d’Île de France et des CCI des Collectivités d’Outre-mer et de Nouvelle Calédonie.
Les missions de l’ACFCI sont les suivantes :

  • représenter le réseau et les intérêts du commerce, de l’industrie et des services au plan national, européen et international
  • assurer l’animation de l’ensemble du réseau, et notamment :
    • élaborer  une stratégie nationale du réseau des CCI ;
    • adopter des normes d’intervention pour les établissements du réseau et veiller à leur respect ;
    • gérer des projets de portée nationale intéressant le réseau ;
    • proposer aux CCIT et aux CCIR des fonctions de soutien dans les domaines juridiques, techniques et financiers ainsi que dans la communication institutionnelle ;
    • définir et suivre la mise en œuvre de la politique de gestion des personnels, négocier et signer les accords nationaux en matière sociale ;
    • coordonner les actions du réseau à l’international avec celui des CCIFE – Chambres de commerce et d’industrie Françaises à l’étranger ;
    • passer des marchés ou accords cadres pour le compte du réseau ou assurer la fonction de centrale d’achats pour le réseau ;
    • diligenter ou mener des audits relatifs au fonctionnement des CCI qui seront communiqué à l’autorité de tutelle ;
    • constituer une instance de conciliation à la demande des chambres du réseau pour les différends les opposants entre elles.

 

CCI International, une triple ambition au service des dirigeants d’entreprises

Les chambres de commerce mutualisent leurs équipes, ressources et réseaux d’appui et de conseil à l’international sous le label fédérateur « CCI International ». Une identité visuelle commune rassemble les membres du réseau consulaire et les relie aux 30 000 entrepreneurs adhérents des CCI françaises à l’étranger. Ces derniers sont pour la moitié des entrepreneurs étrangers potentiellement clients, fournisseurs ou partenaires technologiques et industriels des entreprises françaises.



Ce nouveau label collectif

contribue à la dynamique de professionnalisation et de modernisation consulaire. Partenaires de proximité pour la compétitivité des entreprises et des territoires, les CCI mutualisent régionalement les services d’appui à l’internationalisation pour plus de coordination, de travail en équipe et d’harmonisation des méthodes.